Quelques rappels sur l’hypertension artérielle

Dr Vincent Bourquin le 20 février 2011

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a identifié l’hypertension artérielle (HTA) comme étant la cause la plus importante évitable de mort prématurée dans les pays développés. Elle est l’indication la plus fréquente pour la prescription de médicaments.

Les faits

Un tiers des personnes d’âge moyen ont une HTA et cela s’élève jusqu’à deux-tiers pour les personnes âgées. Elle est souvent associée à d’autres facteurs de risque cardio-vasculaire (voir plus bas). On schématise souvent en disant que la moitié des personnes avec une HTA n’est pas diagnostiquée, la moitié qui est  diagnostiquée, n’est pas traitée et que la moitié qui est traitée, n’est pas contrôlée efficacement. L’HTA est donc un véritable problème de santé publique et sa non-reconnaissance et son non-traitement vont amener des atteintes au niveau du coeur (insuffisance cardiaque), du cerveau (attaque cérébrale, démence), des reins (insuffisance rénale), des vaisseaux périphériques (insuffisance artérielle) et des yeux (atteinte de la rétine).

Facteur de risque cardio-vasculaire

  • Hypertension artérielle
  • Tabagisme
  • Dyslipidémie (mauvais cholestérol)
  • Diabète sucré
  • Obésité (index de masse corporelle (BMI) ≥ 30)
  • Inactivité physique
  • Insuffisance rénale chronique ou protéinurie (protéine dans les urines)
  • Age (homme > 55 ans et femme > 65 ans)
  • Anamnèse familiale de maladie cardio-vasculaire (homme < 55 ans et femme < 65 ans)

La pression artérielle systolique (première valeur) augmente avec l’âge jusqu’à environ 80 ans et la pression artérielle diastolique (deuxième valeur) augmente avec l’âge jusqu’à environ 50 ans pour se stabiliser ensuite voire diminuer.

Mais qu’est-ce que c’est que l’hypertension artérielle?

La tension artérielle varie dans une population donnée en fonction du sexe, de l’origine éthnique, de l’âge et peut varier même au cours de la journée. La définition probablement la plus utile est la suivante:

L’hypertension artérielle est un  niveau de tension artérielle qui augmente le risque cardio-vasculaire d’un individu donné

Des sociétés savantes ont ainsi classé l’hypertension artérielle en plusieurs stades:

Stades Pression artérielle systolique (mmHg) Pression artérielle diastolique (mmHg)
Tension artérielle optimale < 120 < 80
Pré-hypertension 120-139 80-89
Stade 1 (modérée) 140-159 90-99
Stade 2 (modérée à sévère) ≥ 160 ≥ 100

Quelles sont les causes de l’HTA?

Dans 90% des cas, l’HTA est dite essentielle, c’est à dire qu’aucune cause ne peut être retrouvée. Dans 10% des cas, l’HTA est secondaire et une cause peut être identifiée et traitée (sténose de l’artère rénale, cause hormonale, intoxication).

Quand faut-il débuter un traitement?

Les recommandations sont claires, quand la TA est supérieure à 140/90 mmHg et si celle-ci est supérieure à 130/80 mmHg en présence d’un diabète, d’une insuffisance rénale ou d’une maladie cardio-vasculaire.

HTA et insuffisance rénale

L’HTA est responsable d’environ 25% des insuffisances rénales terminales nécessitant une dialyse ou une transplantation. La prévalence de l’HTA est tellement grande qu’elle est la cause de beaucoup d’insuffisance rénale. Une maladie rénale entraîne souvent une HTA et le contrôle de celle-ci (TA < 130/80 mmHg) ralentit la progression de l’insuffisance rénale. La règle est que chaque patient hypertendu doit avoir un contrôle de sa fonction rénale et que la TA doit être régulièrement contrôlée chez un patient avec une insuffisance rénale.

Quel médicament utiliser?

Il existe de nombreuses classes de médicaments pour traiter l’HTA (inhibiteur de l’enzyme de conversion de l’angiotensine, antagoniste du récepteur de l’angiotensine, anti-calcique, diurétique, bêta-bloquant, alpha-bloquant). Ils peuvent être associés et un bon contrôle de la TA nécessite souvent plus de 3 médicaments différents. Une hygiène de vie saine et une restriction en sel aident grandement la correction de la TA.

HTA et dialyse

Il est difficile d’obtenir un bon contrôle de la TA en dialyse car plusieurs facteurs sont impliqués. La prise pondérale joue un rôle prépondérant et une bonne évaluation du poids sec est primordiale. Toutefois, une dialyse efficace devrait permettre de contrôler celle-ci et parfois les médicaments peuvent même être stoppés.

Source:

Cet article est paru le 25 février 2011 sur http://nephroblog.org

1. Oxford Handbook of Dialysis, third edition [www.oup.com]

2. Oxford Handbook of Nephrology and Hypertension [www.oup.com]

Vincent Bourquin

Publié par Dr Vincent Bourquin

3 commentaires

  1. Gilbert Vuilleumier 24 juillet 2015 à 15 h 01 min

    En cas de polikystose rénale, l’augmentation de la pression artérielle n’est-elle pas une réaction normale du coeur pour aider le rein à jouer son rôle?
    J’ai vraiment cette impression car, depuis ma greffe, ma tension artérielle me paraît être revenue à des valeurs très normales…

    Répondre

    1. Bonjour, je ne peux pas répondre à votre question (je suis infirmière !). Vous faîtes un commentaire suite à un article écrit par le Dr Vincent Bourquin, néphrologue « Quelques rappels sur l’hypertension artérielle ». Je pense qu’il vous donnera une réponse quand il aura connaissance de votre commentaire.
      très bonne soirée
      Bernadette

      Répondre

    2. Cher Gilbert,
      En cas de maladie polykystique rénale, l’insuffisance rénale chronique va entraîner une augmentation de la tension artérielle (pour plein de raisons que je ne détaillerai pas ici). Cette hypertension artérielle est mauvaise pour le rein et il faut la traiter efficacement. Il va de soi, qu’après la greffe, la TA se corrige car l’insuffisance rénale disparaît ou diminue.
      Bien à vous

      Répondre

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *