Compatibilité des groupes sanguins et transplantation rénale

Avatar Bernadette Gombert le 8 novembre 2015
4 groupes sanguins

Image: lailyes.canalblog.com

Donner un organe est toujours un acte expressément consenti et gratuit. Le donneur et ses proches ne reçoivent aucune rétribution financière ni aucun avantage quelconque pour ce don. On distingue les dons prélevés sur un donneur vivant et sur donneur décédé :

  • donneur vivant : Il est possible de vivre avec un seul rein, une personne vivante, volontaire et en bonne santé, peut offrir un rein à un de ses proches. Comme ce prélèvement pourrait s’accompagner de certains risques, un bilan approfondi médical et psychologique doit de faire avant d’accepter un potentiel donneur vivant.
  • donneur décédé : Le critère de décès défini par la loi est celui de « mort cérébrale ». Le prélèvement d’un organe n’est autorisé que si le donneur y a consenti de son vivant (il l’a exprimé de manière orale ou écrite) ou si ses proches ont donné leur accord. Après un prélèvement, les proches du donneur décédé ne sont pas informés de l’identité du receveur de l’organe et vice versa. Mais si proches le souhaitent, ils peuvent prendre des nouvelles de l’évolution du receveur à travers Swisstransplant.

La compatibilité des groupes sanguins :

regime-groupe-sanguin-284x300

Image: formeetbienetre50.over-blog.com

 Un organe transplanté est accepté par le corps du receveur  lorsqu’il existe une compatibilité immunologique et une prise d’immunosuppreseurs à vie. La compatibilité immunologique concerne entre autre la compatibilité des groupes sanguins. En cas d’incompatibilité de groupes sanguins, le système immunitaire du receveur développera une réaction de rejet. Le tableau ci-dessous explique à quel groupe sanguin l’organe du donneur doit appartenir pour être compatible avec celui du receveur (coche verte) et lors de quelle combinaison une réaction immunitaire se produit (croix rouge).

blutgruppenvertraeglichkeit_fr

Image: http://www.bag.admin.ch/

 Les personnes de groupe sanguin AB ne peuvent donner leurs organes qu’à un receveur du même groupe sanguin. Les organes de personnes de groupe sanguin 0 peuvent être attribués à tous les patients, quel que soit leur groupe sanguin ; inversement, ces personnes ne peuvent être transplantées qu’avec des organes appartenant au groupe sanguin 0

La transplantation rénale entre 2 personnes qui sont de groupe sanguin différent est toutefois possible et avec succès, on parle alors de greffe rénale ABO incompatible (ABOi)

Le nombre de patients en attente de greffe rénale ne fait qu’augmenter. En Suisse, le nombre de donneurs décédés par million d’habitants n’a pas progressé entre 2004 et 2010. Face à ce constat, et face aux meilleurs résultats lors de transplantations rénales en provenance de donneurs vivants, dès 1990, beaucoup de pays, dont la Suisse, ont décidé de développer la greffe rénale en provenance de donneurs vivants, incluant les transplantations ABOi. En effet, lorsqu’un couple se présente en prévision d’une greffe rénale, il y a 30% de risques que le donneur vivant et le patient soient de groupes sanguins différents.

Depuis mai 2008 aux Hôpitaux Universitaires de Genève, le Dr Karine Hadaya a développé la greffe rénale ABOi. Nous en parlerons dans un prochain article.

Merci au Dr K. Hadaya médecin adjoint agrégé aux services de néphrologie et de transplantation rénale des Hôpitaux Universitaires de Genève d’avoir relu, corrigé et complété cet article.

Voir également l’article sur NephroHug : « Richard Berry et l’esprit de famille »

Sources :

http://www.bag.admin.ch/transplantation/00696/02570/03607/index.html?lang=fr

http://www.revmed.ch/rms/2012/RMS-346/Transplantation-renale-ABO-incompatible

http://www.dondorganes.fr/017-donner-un-rein-de-son-vivant

 

 

Avatar

Publié par Bernadette Gombert

17 commentaires

  1. Avatar
    zenasni ramdane 16 mars 2018 à 14 h 35 min

    Salut, ma femme de groupe sanguin o+ peut elle me donner un rein je suis du groupe A+. MERCI de votre collaboration

    Répondre

    1. Pascale Lefuel

      Bonjour, effectivement c’est une greffe groupe sanguin compatible, mais pas identique. Par ailleurs, il y a d’autres examens immunologiques à effectuer. Je vous conseille de prendre contact avec votre néphrologue

      Répondre

  2. Avatar

    Bonjour je suis de groupe sanguin ab+ est ce que je peux donne un reins pour mon frère qui es de groupe a+ merci de votre conseill

    Répondre

  3. Avatar

    Bonjour mon groupe sanguin est a+ puis je donner mon rein à mon fils qui est lui groupe sanguin o sans risque de rejet?
    J ai aussi maladie de lyme peut il être atteint de cette maladie en lui donnant mon rein?merci

    Répondre

  4. Avatar

    Bonjour mon groupe sanguin est A+ puis je donner mon rein à mon fils qui est lui sanguin o
    Et ma maladie de lyme risquerait il de la prendre?
    Crdlt

    Répondre

    1. Pascale Lefuel

      Si vous souhaitez offrir un rein à votre fils, cela est tout à fait possible en étant de groupes sanguins différents, on appelle ces greffes ABO incompatibles. Pour cela votre fils devra subir un traitement appelé immunoadsorption, qui se fait techniquement comme une hémodialyse avec une circulation sanguine extracorporelle. Le nombre de ces séances sera déterminé par un dosage des anticorps anti-A, fait avant l’initiation du traitement. Les immunologues contrôleront ces taux chez votre fils, et prescriront le nombre de séances nécessaire. Le traitement s’étale en général sur 7 jours consécutifs. Il faut toutefois savoir que si le taux d’anticorps anti-A au départ est très élevé, cette procédure d’immunoadsorption ne permets pas d’éliminer les anticorps et contre-indique à la greffe. Une autre procédure appelé don croisé est aussi possible. Lorsque 2 couples sont incompatibles entre eux (taux d’anti-ABO très élevé, ou du à d’autres type anticorps comme les anti-HLA), on peut proposer un croisement des donneurs qui permet alors la transplantation sans risque.
      Concernant la maladie de Lyme, elle est associée à des situations diverses et une discussion avec un expert serait nécessaire dans le cadre d’un don.

      Répondre

  5. Avatar

    Bonjour, je suis du groupe sanguin A et je voudrai donner mon rein à une personne de groupe O. Est ce possible ? Puis je faire une greffe ABO incompatible ?

    Répondre

  6. Avatar

    Bonsoir,une personne qui a été greffée, y a t’il une durée de vie déterminée? Meurt-elle de mort subite? Que doit-elle faire attention ? Merci pour votre réponse.

    Répondre

    1. Pascale Lefuel

      Bonjour et merci pour votre question, Il n’y a pas de durée de vie déterminée suite à une transplantation… souvent on parle de survie du greffon (le rein transplanté) ce qui ne veut pas dire survie de la personne ! Beaucoup de facteurs entre en compte suite à une transplantation, en premier lieu la bonne adhérence au traitement et au suivi post-greffe (consultations avec le néphrologue). Puis comme pour tous, une bonne hygiène de vie est souhaitable, avec une alimentation équilibrée, une bonne hydratation, une vie active (sport) et éviter de s’exposer aux virus ou/et infections (fortes concentrations de population ou pays à risque). Il est fortement conseiller de se protéger de l’exposition au soleil. Enfin, un seul aliment est à proscrire de votre alimentation : Le pamplemousse (qui interfère avec les traitements anti-rejets).

      Répondre

  7. Avatar

    bonjour je suis du groupe b négative je voudrais savoir si je peut donner un rein a ma mère qui est du groupe o + ? MERCI POUR VOTRE REPONSE

    Répondre

    1. Pascale Lefuel

      Bonjour KREIT, Vous souhaitez offrir un rein à votre mère, ceci est un geste magnifique et généreux. Vous vous inquiétez de ne pas être du même groupe sanguin, vous avez raison, car votre maman a des anticorps anti-B et elle devrait subir avant la greffe un traitement appelé immunoadsorption, afin de lui diminuer le taux d’anticorps anti-B. Ce qui rend la greffe possible si tous les autres critères sont remplis. Je vous invite à lire l’article « Transplantation rénale et groupes sanguins différents entre donneur et receveur  » du 11/11/2015 sur ce blog. Bonne suite à vous 2.

      Répondre

  8. Avatar

    bonjour
    ma femme dialyse depuis 2 ans elle est du groupe o elle a 68 ans
    il y a près de 2 ans j’ai voulu lui donné un rein je suis du group a + j’ai 65 ans
    après une première prise de sang la clinique de Montpellier nous a dit que cela ne serait pas possible car ma femme aurait trop d’anti corps et que le greffon serait détruit aussitôt
    cela a-t-il évoluer aujourd hui ???

    Répondre

    1. Pascale Lefuel

      Bonjour,
      Effectivement le taux des anticorps anti A peut changer avec le temps (donc à répéter). La solution idéale serait une inscription sur le programme de greffe croisée, qui existe en France. Mais la condition sine qua none serait que le donneur (vous) ait complété l’entièreté de son bilan et qu’il soit considéré sain et apte à donner un rein. Si c’est le cas une discussion avec les néphrologues serait opportune pour une présentation du programme de greffes croisées et des bénéfices attendus. (Je vous invite à lire les articles sur la greffe croisée). Réponse de la Dresse HADAYA, Néphrologue aux HUG

      Répondre

      1. Avatar

        bonjour
        merci beaucoup de votre réponse
        je vais prendre contact sans plus tarder avec le néphrologues

        Répondre

  9. Avatar

    Bonsoir,
    je voudrais donner un rein à mon cousin qui est de groupe sanguin B+. Moi je suis de groupe A+. Es ce qu’on est compatible ou pas?

    Répondre

  10. Avatar

    D’après le tableau des compatibilités étant du groupe 0 (0+)je peux être donneur universel, quelles sont les autres critères à respecter pour le receveur?
    Merci

    Répondre

  11. Avatar

    Bonjour, je suis du groupe sanguin A-, puis-je donner un rein à mon oncle (frère de ma mère) qui est de groupe sanguin O+ ?

    Répondre

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *