Gigot d’agneau braisé au romarin

Bernadette Gombert le 17 avril 2014

gigot-d-agneau

Sylvain Ho, notre diététicien en néphrologie nous propose cette belle et bonne recette pour les Fêtes de Pâques, tellement parfumée qu’il n’y a pas besoin de saler.Pour 6 personnes Préparation : 25 minutes Cuisson : 4 heures
Ingrédients :
• 1 gigot d’agneau de 1 à 1.5 kg avec l’os
• 2 c.à.c de cumin
• 2 c.à.c romarin frais haché finement
• 6 gousses d’ail hachées finement
• 3 c.à.s de romarin
• 3 c.à.s de menthe hachée
• ¼ tasse de jus de citron (avec zeste)
• 3 c.à.s huile d’olive
• 2 c.à.s poivre noir
• ¾ tasse d’eau
• 2 gros oignons, coupés en quartiers
• 6 petits navets blancs pelés, coupés en deux
• 2 grosses carottes pelées
• 2 échalotes
• 1 tasse de porto
• ½ tasse de beurre doux
• Poivre à volonté
Préparation :
1) La veille, mélanger le cumin, le poivre, l’ail et les herbes avec le zeste de citron et l’huile d’olive. Envelopper le gigot d’agneau du mélange, puis l’envelopper dans une pellicule de plastique et le réserver au réfrigérateur durant la nuit.

2) Le jour du repas, préchauffer le four à 220°C, puis placer le gigot dans un plat et le faire rôtir au four durant 20 minutes en le retournant une fois.

3) Mélanger l’eau et le jus de citron et en verser un mince filet sur l’agneau. Diminuer la température du four à 120°C et faire rôtir durant 2h30.

4) Retirer le gigot du four et ajouter les oignons, les navets et les carottes assaisonnés de poivre. Arroser l’agneau et les légumes de jus de cuisson, ainsi que du reste du mélange eau et jus de citron. Remettre le gigot au four et faire rôtir encore une fois durant 1h30, puis transférer dans un nouveau plat, couvrir et garder au chaud.

5) Laisser le jus de cuisson dans le plat (environ ¾ de tasse, au besoin ajouter ½ tasse d’eau). Mettre dans une casserole et faire chauffer à feu moyen-vif, jusqu’à ce que le liquide frémisse. Ajouter les échalotes, cuire 2 minutes, puis ajouter le porto et laisser réduire de moitié (~5 à 7 minutes). Assaisonner de poivre et de romarin. Réduire le feu et incorporer le beurre énergiquement à l’aide d’un fouet jusqu’à obtenir une consistance crémeuse. Attention à ne pas faire bouillir.
Verser la sauce dans un saucier chaud. A accompagner de riz ou de couscous, ainsi que de légumes cuits.

Publié par Bernadette Gombert

2 commentaires

  1. PHILIPPE LEBER 23 mai 2014 à 8 h 47 min

    Bonjour, merci beaucoup pour cette séance d’information sur les différents choix de dialyse, s’était vraiment très intéressant.
    Je trouve que nous devrions être beaucoup plus informé et bien avant de commencer à dialyser.
    Pour ma part, je trouve que la séance d’information est insuffisante pour pouvoir choisir quel dialyse nous conviendrait le mieux, effectivement en une seule réunion, nous avons pas beaucoup de temps de nous confier et de réellement décider quelle méthode choisir….
    Dans l’attente du plaisir de vous revoir, je vous souhaite a toutes et a tous une excellente santé.
    Philippe

    Répondre

    1. Merci Mr Leber de votre critique. Je suis contente que vous me disiez que la séance d’enseignement était intéressante. Elle est inssuffisante, en effet, il faut d’autres entretiens, notamment avec le néphrologue pour vraiment choisir sa méthode. Mon objectif est de donner aux patients des arguments pour discuter avec le médecin. Il faut dire que normalement, cette séance est faite pour des patients qui n’ont pas encore commencé la dialyse, donc ils ont le temps de réfléchir. Bonne fin de journée. Bernadette.

      Répondre

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *