Les différents cathéters de dialyse péritonéale

Bernadette Gombert le 13 septembre 2015

La dialyse péritonéale (DP) est une très bonne méthode de dialyse mais la réussite du traitement dépend du bon fonctionnement du cathéter. En effet, si le patient est en méthode manuelle (DPCA), le temps passé à faire les échanges ne doit pas dépasser 30 mn. Et si le patient est traité par Cycler la nuit (DPA) il ne doit pas être réveillé sans cesse par des alarmes de la machine. Le dialysat doit être infusé (entré) et être drainé (sorti) de la cavité péritonéale facilement et rapidement. En plus du respect des mesures d’hygiène, la clé du succès en dialyse péritonéale est donc un cathéter qui fonctionne bien.

photo le cathéter de DP

renaloo.com

Le cathéter est souple. Il est implanté chirurgicalement le plus souvent sous anesthésie générale, dans l’abdomen, à quelques centimètres de l’ombilic. La pose de ce cathéter nécessite, 48h auparavant, une préparation cutanée et éventuellement intestinale (laxatif). Une fois implanté il n’est pas douloureux.

Le cathéter permet l’accès à la cavité péritonéale dans laquelle les poches de dialysat seront infusées

Il faut s’adapter à chaque patient : l’émergence (sortie) du  cathéter ne doit pas être juste au niveau de la ceinture du pantalon mais dessous ou dessus. Le chirurgien écoute aussi le désir du patient.

Les différentes sortes de cathéters :

les différents cath de DP

http://bangalore.all.biz/

Il n’y a pas d’étude démontrant qu’un cathéter est supérieur à un autre, le plus important étant la gestion par l’équipe médicale et soignante. Il est préférable de le choisir en silicone plutôt qu’en polyuréthane. Mieux vaut également le choisir avec deux petits tampons (cuff)  pour bien maintenir le cathéter en place.

Certains cathéters sont lestés, ce qui permet moins de migration dans la cavité péritonéale mais peuvent déclencher une douleur au drainage, douleur de suite calmée par l’infusion de dialysat.

A Genève, les chirurgiens qui posent les cathéters de dialyse péritonéale choisissent le Swan-Neck. Ils en ont une grande habitude. L’orifice dirigé vers le bas permet une bonne désinfection du site (l’orifice à la peau) et un bon écoulement. Il en existe des courbes et des droits.

 

 

Dans certaines rares situations (stomies ou obésité extrême) on doit faire sortir le cathéter de dialyse péritonéale très haut, entre les deux seins ou même vers l’épaule. Il y a quelques années aux HUG, nous avons suivi une patiente qui a été traitée en DP pendant un an avec un cathéter à émergence thoracique. Cela n’a occasionné aucun problème particulier.

presternal-catheter

Le cathéter de DP à émergence thoracique. image: homedialysis.org

www.hug-ge.ch

Un “bel” orifice de cathéter de DP: pas de rougeur, pas d’écoulement et pas de croûte. (photo HUG)

Dans tous les cas le pansement de l’orifice du cathéter de dialyse péritonéale doit se faire chaque jour, après chaque douche, ou au minimum 3 fois par semaine si le patient ne prend pas de douche. Je sais que certains patients ne protègent pas du tout l’émergence de leur cathéter, ne mettent donc pas de pansement, mais ce n’est pas préconisé dans notre centre.

 

Je remercie le Dr Marangon , néphrologue, d’avoir relu, corrigé et complété cet article.

Sources:

Image les différents cathéters: http://bangalore.all.biz/peritoneal-catheters-g521956#.VZv0NhvtlHw

http://www.covidien.com/covidien/?cx=008418102433676307395%3Afz8d_yxqmcw&cof=FORID%3A9%3BNB%3A1&ie=UTF-8&page=SearchResults&q=peritonal+catheter&submit.x=0&submit.y=0

http://www.renaloo.com/infos-sante2/la-dialyse/la-dialyse-peritoneale?showall=1

dessin position du Cath : www.homedialysis.org

https://www.google.ch/search?q=position+cath%C3%A9ter+dialyse+p%C3%A9riton%C3%A9ale&es_sm=122&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=0CCUQsARqFQoTCOu-hvGHgMcCFYFaLAodjwsFYw&biw=1114&bih=783#imgrc=F7THncO70tzATM%3A

Dessin cathéter à émergence rétrosternale : urinet.edu

https://www.google.ch/search?q=position+cath%C3%A9ter+dialyse+p%C3%A9riton%C3%A9ale&es_sm=122&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=0CCUQsARqFQoTCOu-hvGHgMcCFYFaLAodjwsFYw&biw=1280&bih=923#imgrc=uRy5ljErKKoYCM%3A

Dessin cathéter à émergence rétrosternale : www.homedialysis.org

http://www.homedialysis.org/life-at-home/articles/pd-catheter-placement-what-to-expect?sa=X&ved=0CB4Q9QEwBGoVChMIodb1yJKAxwIVQtssCh1ZkAlQ

le cathéter Swan neck missouri: http://www.covidien.com/dialysiscatheter/pages.aspx?page=Products/PeritonealAccess/209078

MV SANTE Dialyse

www.hug-ge.ch 

Publié par Bernadette Gombert

2 commentaires

  1. merci pour cet article

    Répondre

  2. pour 2 semaines minimum (et minimum 1 semaine apres normalisation du dialysat) ; si recidive, ad changement du catheter sous traitement des dialysat clair

    Répondre

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *