Rein, diabète et pieds

Bernadette Gombert le 8 mars 2016

Dans de nombreux pays développés, l’atteinte rénale chez le patient diabétique est actuellement la première cause d’insuffisance rénale terminale. La Docteure Anne Zanchi, responsable de la consultation « Diabète-Rein » dans le canton de Vaud, nous dit que le nombre patients diabétiques dialysés a presque triplé ces 8 dernières années. Le patient dialysé est une personne à haut risque cardio-vasculaire, et la survenue d’une artérite des membres inférieurs va augmenter le danger d’une nécrose tissulaire au niveau des pieds.

Photo family.fr

Les problèmes de pied diabétique qui demeurent mal connus du patient diabétique retentissent considérablement sur la qualité de vie. Photo family.fr

La prévention reste un volet essentiel dans la prise en charge du patient diabétique. De nombreuses amputations chez ces patients peuvent être évitées grâce à une prise en charge multi disciplinaire préventive.

Les patients doivent être informés que le diabète peut rendre les pieds moins sensibles à la douleur, car il touche les nerfs, c’est la neuropathie diabétique. En présence de cette complication, la démarche change et les pieds subissent  des pressions et des frottements anormaux qui entrainent à la longue des déformations et des blessures. Celles-ci, même petites, peuvent avoir des conséquences très graves. Le diabète rend la paroi des artères plus rigides, et la peau est moins irriguée ce qui explique la difficulté de cicatriser.

Les soignants des centres de dialyse sont sensibilisés à cette grave complication du diabète et observent à intervalle régulier les pieds de leurs patients diabétiques et recherchent les blessures. Ils interrogent sur la présence ou non de douleur évaluée par l’échelle visuelle analogique (EVA), sur le périmètre de marche et sur l’existence ou non de troubles statiques. Ils vérifient si le chaussage est adapté. Pour terminer, le soignant recherche et inscrit sur le dossier du patient la présence du pouls pédieux qui traduit que la circulation sanguine s’effectue normalement. Une consultation spécialisée en diabétologie ou en podologie sera organisée au moindre doute. Une radio des artères (artériographie) des membres inférieurs peut-être prescrite.

guidelines.diabetes.ca

guidelines.diabetes.ca

La diminution ou la disparition de la sensibilité sera évaluée avec la technique du diapason (contrôle du sens vibratoire). La vérification se fait à différents endroits du pied. Si la vibration est moins ou pas ressentie, les nerfs sont atteints.

 

 

fr.medipedia.be

fr.medipedia.be

 

 

La technique du monofilament va étudier  également la neuropathie.

 

 

 

 

 

Le niveau de risque de complications:

Capture complications pied diab

Les recommandations: 
Capture pieds vertsExamen des pieds 1 fois par année par un infirmier spécialisé en diabétologie ou un podologue certifié. Si une plaie ne guérit pas dans les 10 jours, il faut consulter un médecin. Les soins d’hygiène des pieds sont recommandés, laver les pieds chaque jour, bien sécher et appliquer régulièrement une crème hydratante en évitant les espaces entre les orteils. Couper les ongles en ligne droite et pas trop court. Eviter de marcher pieds nus, pour prévenir les blessures. Le maintien d’un bon équilibre glycémique évite l’augmentation du risque de complications
Capture pieds jaunesExamen des pieds 2 fois par année par un infirmier spécialisé en diabétologie ou un podologue certifié. En cas de blessure, observer et si elle est toujours ouverte après 24 heures, il faut consulter un médecin dans la semaine, même s’il n’y a pas de douleur. En plus des règles d’hygiène et des recommandations précédentes, des chaussures adaptées sont le moyen principal pour éviter les frottements et pressions. Les chaussures doivent être adaptées aux activités. Il est préférable de porter des chaussettes claires, sans coutures pour repérer facilement des taches dues à des plaies éventuelles

Capture pieds orange

Capture pieds rouges

Si le patient diabétique est à risque élevé ou très élevé, il doit aller faire un examen des pieds au moins 4 fois par année. S’il est en dialyse, il est très important que cet examen soit fait au minimum 1 fois par mois. Il doit signaler la moindre blessure très rapidement. Il ne doit pas utiliser de coricides (crèmes ou pansements pour enlever les cors) ni de ciseaux ou objets pointus pour éliminer les callosités. A ce stade, des chaussures adaptées sont indispensables, car seules des chaussures orthopédiques avec semelles sur-mesure permettent de protéger efficacement les pieds contre les appuis et les frottements. Le médecins les prescrit et selon l’âge du patient, elles seront prises en charge par l’AI ou l’AVS.

Qu’appelle-t-on pied diabétique actif ou pied de Charcot actif? Cela signifie que le pied présente un ulcère, une infection un trouble sévère de la circulation sanguine. Dans ce cas il ne faut plus marcher sur le pied, la décharge est obligatoire.

Revoir également l’article : Traitement des plaies par le caisson hyperbare : une thérapie high-tech du 6 juillet 2014

Sources:

Cet article a été rédigé principalement grâce à la brochure « Le diabète et mes pieds » faite à l’initiative du programme Cantonal Diabète.  Ont participé, L’institut Universitaire de médecine sociale et préventive, le CHUV à Lausanne, l’Association Vaudoise du Diabète, la société Suisse des Podologues-section Romande, des professionnels de la santé (médecins et infirmières) et des patients.

Insuffisance rénale et diabète: les précautions à prendre Anne Zanchi, Anne Cherpillod, Nelly Pitteloud, Michel Burnier, Menno Pruijm CHUV, Lausanne

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3909689/

http://pcd.diabete-vaud.ch/fileadmin/files/regionalgesellschaften/vaud/pcd/Insuffisance_renale_et_diabete_Forum_Medical_Suisse_Zanchi_et_al._2014.pdf

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1262363611709417

Malgrange D. Physiopathology of the diabetic foot.Rev Med Interne. 2008 Sep;29(Suppl 2):S231–7.[PubMed]

Richard JL, Schuldiner S. Epidemiology of diabetic foot problems.Rev Med Interne. 2008 Sep;29(Suppl 2):S222–30. [PubMed]

Publié par Bernadette Gombert

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *