Vaincre le surpoids en dialyse: témoignage de Mme S.

Bernadette Gombert le 23 juin 2016
pieds sur balance

Image: www.alorsquoidefun.fr

Madame S est née en Equateur en 1964. Elle se souvient, qu’adolescente elle était mince. Elle se rappelle aussi qu’à cette époque, elle plaignait les gens obèses qu’elle croisait.

Après la naissance de sa première fille, elle n’a pas réussi à perdre du poids et elle faisait déjà 90 kg. Puis son poids a toujours monté… Elle a eu encore 2 autres enfants.  Elle s’est laissée dépasser par la situation, s’est découragée.

Capture Mme Segura

Mme S. Avant….

 

Quand elle est arrivée à Genève en 2003, elle pesait 112 kg. Elle était très triste et fatiguée. Une amie l’a accueillie. Malgré sa fatigue, elle garde des enfants pour gagner un peu d’argent puis elle a pu obtenir un studio. Elle est fière car son travail est légal et déclaré.

Mme S souffrait d’une hypertension sévère et elle a commencé l’hémodialyse en 2008 aux Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG)

 

Madame S est dialysée par une fistule artério veineuse au bras gauche. Les dialyses se passent bien mais sa souffrance psychologique est très forte. En 2011, elle pèse  145 kg.

La greffe rénale est impossible à cause de son obésité. On lui propose une intervention (chirurgie bariatrique) qui consiste à faire un by-pass au niveau de l’estomac pour limiter l’ingestion d’aliments. Voir le schéma explicatif ci dessous:

tof bypass

Exemple de chirurgie possible. Image: bypass-nanaw27.skyrock.com

C’est une intervention très importante et madame S la refuse. Elle a peur de l’opération et elle dit que c’est à ce moment là qu’elle prend la décision très ferme de perdre du poids toute seule. Elle commence des séances de natation à Beauséjour, centre de réadaptation des HUG. Adolescente, elle nageait très bien, et malgré la fatigue, l’essoufflement, elle teint bon. Le regard des autres la rend triste, mais elle dépasse ce sentiment et continue. En 2012, elle arrive au centre de dialyse de MV Santé à Champel à Genève. Déterminée à perdre beaucoup de poids, elle est accueillie par le Dr Marangon, néphrologue responsable et son équipe infirmière.

Qu’est-ce que la patiente entreprend ?

  • Les séances de piscine en réadaptation à Beauséjour sont terminées et elle décide d’aller à la piscine chaque jour. Piscine des Vernets ou piscine de Varambé à Genève, selon l’endroit où elle travaille. Elle est à la piscine à 7 heures du matin, 6 jours sur 7. Elle nage 45 mn à 1 heure. Ensuite, elle prend son travail de garde d’enfants dès 9 heures, et trois jours par semaine elle va en dialyse de 14h 30 à 19h.
  • Elle est très encouragée par ses amis et sa « patronne » ce qui l’incite à diminuer d’elle-même les aliments gras et sucrés. Elle mange beaucoup de poisson et limite les quantités. Elle n’a jamais voulu d’aide d’un psychologue, ni de médicaments « coupe-faim ».
DSC03970

Mme S en dialyse en 2016 à MVSanté

Mme S. Après…..

Le Dr Marangon et son équipe de dialyse sont un soutien très important, et Mme S est fière car le poids descend… Elle perd près de 50 kg en 3 ans !!
Avant, elle avait beaucoup de douleurs aux pieds, aux genoux et au dos. Maintenant dit-elle : « Plus de douleurs! ». A ce jour son poids reste autour de 100 kg, malgré ses efforts, mais elle s’est bien musclée et la masse musculaire est plus lourde sur la balance que la masse grasse. Elle continue de nager chaque jour, sauf le dimanche.

Ses projets: 

Elle n’a toujours pas envie pour le moment d’être greffée, il y a encore quelques kilos à perdre…Et elle a toujours très peur de l’opération.  Les hémodialyses se passent bien. Madame S se dit heureuse, elle a changé toute sa garde-robe. Elle voudrait retourner en vacances 1 mois en Equateur pour voir ses 3 enfants qu’elle n’a pas vus depuis 2003 et un petit fils qu’elle n’a jamais rencontré.

DSC03972

Sur cette photo, une partie des infirmières et infirmiers du centre de dialyse MV Santé, qui ont soutenu Madame S.

Madame S a accepté de faire ce témoignage pour encourager les personnes qui ont beaucoup de poids à perdre. Nous ne pouvons que la féliciter. 

 

 

Publié par Bernadette Gombert

5 commentaires

  1. Marques Pereira Ana 25 juin 2016 à 14 h 12 min

    Bonjour ! Je connais madame S depuis 1an et je dois vous dire qu’elle est quelqu’un de très corageuse , sympa et très amaible . Je suis sûre qu’un jour elle auras un jour son rein car elle arrivera à perdre encore plus de poid e réussir tous ces rêves . Un gros bisous et courage pour mme S , pour tout le monde de l’équipe MVSante un grand merci pour tout que vous faites pour nous ( les patients) , vous êtes tous sans exception une deuxième famille . Merci aussi à tous ceux qui font ce blog , ce très intéressant et informatif pour les gens comme moi .

    Répondre

    1. du courage Mme S et je vous souhaite une très bonne santé. je un patient qui se trouve au Sénégal.

      Répondre

  2. Félicitations!
    Magali

    Répondre

  3. félicitations vous etes courageuse rene 110kg j ‘ai ete greffe a heh lyon suivis part des nephrogues ayant une vie de famille echec et mat 18 mois liberalison la dialyse part des gens devoue ayant envie de travallier de petit centre installer au plus prêt des dialysers fermon les usines a dialyse formon des infirmiers artisans superviser a distance part une equipe de nephrologue qualifier modernison la dialyse mais ça derange certains
    plus d ‘efficaciter service rendu moins de frais de taxi si moins loing les gens peuvent venir part eux meme tres souvent c’est mon cas et de beaucoup d’autre a condition d’etre bien dialyser ce qui est tres rare !
    pendant 7 ans j’ai marcher toute les nuits de22h a7h30 du matin mais il parait que c’etait normal heureusement qu’il reste le suicide moi je n’ai pas eut le courage des dialises longues et douce évitent ces problèmes dr laurent si je vie encore c’est grace a lui merci m laurent depuis je peut faire
    mon jardin sinon j’etait comdanner a breve echeance et je ne vous parle pas de la souffrance que d’amelioration a apporter aux dialyses mais seul faire de l’argent compte et de bien en vivre avec de bon salaire c’est ça l’humanite maigrir c’est bien mais survivre c’est mieux rene

    Répondre

  4. Salut! Plusieurs hommes et femmes sont victimes du surpoids et de l’obésité. La diététique est un aspect important pour vous qui voulez maigrir rapidement. Tout ne se base pas uniquement sur les aliments que vous allez intégrer à votre alimentation quotidienne. La perte de graisse devient facile quand vous connaissez la méthode. Pour perdre de la graisse, il faut surveiller votre alimentation et opter pour une nourriture équilibrée qui va participer à l’amincissement de l’ensemble de votre corps. De par mon expérience, la plupart des diètes échouent parce qu’elles ont une approche longue, lente et ennuyeuse vis à vis la perte de graisse. Comme expliqué dans le site suivant http://www.perdredupoidsregime.com/

    Répondre

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *