Parcours d’un migrant atteint d’insuffisance rénale terminale

Avatar Bernadette Gombert le 18 octobre 2015

berger

A l’occasion de  la journée Romande de Néphrologie plusieurs infirmières du service de dialyse des Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG) ont présenté chacune l’itinéraire d’une personne arrivant d’un pays lointain.

Daniela Ghafry, nous a exposé la trajectoire de Monsieur X. Ce jeune homme de 24 ans est originaire de Gambie. Il n’a pas été scolarisé, il est analphabète. Avant de quitter la Gambie, il était paysan et s’occupait d’un troupeau de vaches. De langue maternelle Peul, il parle un peu l’espagnol, un peu l’anglais et connait quelques mots de Français.

Carte_GAMBIE Son insuffisance rénale est d’origine indéterminée avec une diurèse conservée. Sa maladie a débuté avec des dyspnées (difficultés respiratoires) des œdèmes aux jambes et une hypertension artérielle sévère. Il a commencé les dialyses en urgences en 2007 à l’Hôpital de Banjul en Gambie avec une fistule artério-veineuse (FAV) au bras gauche. Il a été dialysé pendant plus d’une année puis il a arrêté par manque de moyens financiers. Il quitte la Gambie en 2008.

Sans titre

Vallorbe

Le centre d’enregistrement et de procédure de Vallorbe a été inauguré en 2001

Mr. X arrive seul à Vallorbe au centre d’enregistrement pour requérant d’asile en juillet 2010 et dépose une demande d’asile. Il dit ne pas avoir été dialysé depuis 1 année. Il bénéficiera de ses premières dialyses en Suisse à l’Hôpital d’Yverdon.  Il répète sans cesse qu’il veut retourner dans son pays. Il est ensuite transféré à Genève dans un foyer et adressé aux HUG pour poursuivre ses dialyses dès  juillet 2010. Il voudrait trouver une ONG, une Association ou une Fondation qui financerait ses dialyses en Gambie. La somme lui permettrait d’acheter des vaches et le revenu obtenu de celles-ci, de payer son traitement. Il se présente irrégulièrement à ses séances, refuse de s’y rendre pour faire pression afin de pouvoir  rentrer dans son pays.

Il est informé à maintes reprises avec l’aide d’interprètes des dangers encourus pour sa santé s’il maintenait sa décision de rentrer prématurément. Des rencontres ont eu lieu avec des interprètes et des personnes  travaillant pour le Service Au Retour (SAR). Vu son insistance et sa détermination, des démarches sont organisées pour son retour à condition qu’il s’engage à poursuivre  ses séances de dialyses.

Banjul

Royal Victoria Teaching Hospital, Banjul

En Gambie, l’assurance d’une prise en charge de ses dialyses n’est pas garantie, il n’y a que 4 postes de dialyse à l’hôpital de Banjul et ils sont tous occupés. Une première date de retour est fixée puis reportée car il manque encore un document à son dossier. Mr X est tellement déçu qu’il fait même une tentative de suicide médicamenteux. Il reste brièvement aux soins intensifs, puis quelques jours en psychiatrie. Malheureusement sa fistule se bouche, elle s’est thrombosée suite à une contention de la part de la sécurité à l’hôpital  lorsqu’il était agité. Après négociations, il accepte une désobstruction de sa FAV en radiologie interventionnelle, mais c’est l’échec. Il refuse  la pose d’un cathéter de dialyse. Il signe une décharge et déclare qu’il est informé du risque de mourir s’il n’accepte pas les soins. Il maintient de sa décision de rentrer dans son pays.

250px-IOM-OIM.svg

 

Finalement le retour est organisé par le SAR avec l’intervention aussi de l’OIM (Organisation Internationale pour les Migrations)

Zarzis Port 19 march 2015

L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) assure via son expertise une assistance au retour et à la réception des migrants de retour dans leur pays. Image: tunisia.iom.int

Départ pour la Gambie le 25 novembre 2010 Il est parti avec 3 mois de traitement médicamenteux et une somme d’argent. C’est la première fois de sa vie qu’il prend l’avion. Il est accueilli  en Gambie par l’IOM. Il rentre dans son village. Il achète 7 vaches et 1 bœuf et commence à travailler mais sa maladie est là. il n’ira jamais à Banjul faire ses dialyses. Il décède quelques mois plus tard. Il avait 25 ans.

 

Remerciements à Laurinda Rodrigues, aide soignante en hémodialyse aux HUG pour son aide dans les recherches sur l’itinéraire et la vie de Mr X

Le film « La forteresse » montre la vie des requérants d’asile au centre d’hébergement de Vallorbe: voir article précédent.

Image: Carte de l’Afrique  badalabougouka.mondoblog.org

Image: Carte  de La Gambie www.1clic1planet.com

Photo Vallorbe : www.24heures.ch

Photo de Franck Boyer:  Berger Peul et son troupeau de vaches en Gambie: www.kamikazz-photo.com

Photo Hôpital de Banjul en Gambie: drexelweserve.blogspot.com

https://www.iom.int/fr

Photo IOM: tunisia.iom.int

 Diurèse: http://campus.cerimes.fr/semiologie/enseignement/esemio10/site/html/2_2.html

 

 

Avatar

Publié par Bernadette Gombert

Un commentaire

  1. Avatar
    Beugre jean Jacques 28 août 2018 à 17 h 37 min

    Je me nomme beugre jean Jacques je suis dialysé en urgence depuis 5ans dans des soins précaire par manque de poste et de prise en charge et manque de moyens je suis de côté d’Ivoire j’ai 22 ans je suis élèves en classe de 1ere. Moi mon rêve c’est de venir me faire soigner chez vous à HUG afin de vivre et continuer mes études aidez ma famille. Aidez moi. +22578986730

    Répondre

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *