Vaccin contre la grippe, les idées fausses

Bernadette Gombert le 4 décembre 2015

Selon une étude BVA réalisée en septembre 2013 en France, pour le compte de l’Assurance maladie, près de 60 % des Français pensent que le vaccin contre la grippe peut présenter des risques pour la santé et 80 % estiment que le vaccin contre la grippe peut être mal toléré.
Plus grave, près d’un Français sur deux pense que le vaccin peut donner la grippe… Une idée fausse et préoccupante. Rappelons-nous que les personnes en insuffisance rénale chronique (IRC)  et notamment les patients hémodialysés présentent un dysfonctionnement de leur système immunitaire. En effet, l’immunité naturelle est modifiée par l’urémie. Les personnes greffées ont également une immunité réduite à cause du traitement anti-rejet. Ces patients sont donc plus sensibles aux infections.

vaccination grippe

Photo: www.sciencesetavenir.fr/

L’étude BVA a montré que depuis 2009 il y a une baisse importante de la vaccination à la grippe saisonnière, en France.
Ainsi, en à peine 3 ans, entre 2009 et 2012, la couverture vaccinale des personnes à risque est passée de 60% à 50%.
Certaines voix s’élèvent régulièrement pour dénoncer la vaccination, auquel il est reproché de ne pas être infaillible. L’argument des anti ? La vaccination ne suffit pas à éviter la maladie de façon certaine.
Si son efficacité n’atteint pas les 100%, elle reste pourtant très utile puisque quoi qu’il arrive, elle réduit significativement les risques de complication graves et de décès.

Des effets indésirables du vaccin peuvent certes apparaître (fièvre, douleurs musculaires…) chez 5 % à 10 % de la population.
Mais ils disparaissent sans nécessiter de traitement. Et il reste plus dangereux d’avoir la grippe que de se faire vacciner.
Les études épidémiologiques menées en France estiment en effet que le vaccin permettrait d’éviter en moyenne 2.000 décès chez les personnes âgées de 65 ans et plus et en éviterait davantage si la couverture vaccinale pour les personnes à risque était plus importante.
Pour sensibiliser la population et tenter d’enrayer le mouvement anti-vaccin, les autorités ont lancé en 2013 et 2014 une campagne d’information
le clip vidéo est à découvrir , cliquer sur: « La grippe, ce n’est pas rien, alors je fais le vaccin »  

Sources: http://www.sciencesetavenir.fr/

Vaccination chez le patient dialysé ou greffé rénal

www.lequotidiendupharmacien.fr

Publié par Bernadette Gombert

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *