Hommage à Anne Sexton

Pascale Lefuel Pascale Lefuel le 13 septembre 2016

thumb_img_0107_1024
Anne Sexton Dobby nous a quittés le 22 août 2016, après avoir vécu avec une insuffisance rénale chronique depuis 1973. Elle aura une première greffe en 1973 qui sera rejetée immédiatement, et elle restera en hémodialyse jusqu’en 1997. Une deuxième greffe lui permettra de vivre sans dialyse jusqu’en 2012, puis elle devra recommencer les hémodialyses.

Cette maladie ne l’a pas empêchée de s’épanouir, aussi bien socialement que professionnellement. Elle a voyagé aux quatre coins du monde. Exemple de résilience, elle a su mettre au service des autres l’expérience qu’elle a acquise durant toutes ces décennies de traitement. Elle a fortement contribué au Canada, comme en Suisse, à développer un concept très important, celui de la prise en charge, par le patient, de sa maladie chronique posant les premières bases de l’éducation thérapeutique.

Elle a été à l’origine de la création de l’association genevoise des insuffisants rénaux (AGIR) avant son départ au Canada. Elle obtiendra un diplôme universitaire en sciences de l’éducation lors de son séjour à Montréal. Son « mémoire de maitrise » analysait les moyens d’aider les patients en dialyse afin de mieux reprendre leur autonomie. Elle a présidé le comité des patients du grand hôpital universitaire dans lequel elle faisait les hémodialyses, et sera élue en 1988 vice-présidente du conseil d’administration de l’hôpital, comme représentante des patients. Elle saura faire entendre la voix des patients et son travail sera récompensé en 2000 par le Prix de la Gouverneure Générale du Canada pour l’Entraide.

Ces dernières années, elle s’est beaucoup investie dans le groupe Entraide Rein qu’elle a fondé en 2003 et présidé jusqu’à son dernier souffle. Les objectifs étaient de partager les expériences entre patients et d’améliorer la communication avec les soignants. Anne Sexton Dobby était une pionnière, qui a compris qu’une bonne prise en charge thérapeutique s’appuie avant tout sur une collaboration entre les soignants et les patients, afin que ces derniers puissent adhérer en pleine confiance aux soins qui leur sont prodigués.

Le Service de Néphrologie des HUG et les patients qui y sont traités, ont beaucoup bénéficié de l’apport d’Anne et garderont un souvenir ému de sa présence durant toutes ces années avec eux.

Le service de Néphrologie

Pascale Lefuel

Publié par Pascale Lefuel

Infirmière spécialiste clinique de néphrologie.

4 commentaires

  1. Anne, A person I admire tremendously and who helped me free myself from the false constraint of Dialysis. Her help was invaluable for those of us that was imprisoned by ignorance of disease. She was most discreet, generous and a great Consciousness. I will miss her! Thank you for all you had helped me to become! Free and Authentic!

    Répondre

  2. Catherine Rochat-Dupuy 14 septembre 2016 à 12 h 40 min

    En s’engageant si intensément dans l’amélioration de la prise en charge des insuffisants reinaux, Anne aura donné un sens profond à sa vie de patiente.
    Anne s’est aussi impliquée avec un engagement égal et un générosité infinie auprès de ses nombreux amis.
    Elle restera pour moi une amie hors du commun, exceptionnelle, qui laisse un grand vide.
    Catherine Rochat-Dupuy

    Répondre

  3. Une amie nous a quitté. Mais au-delà de l’Amie, c’est une femme incroyable que nous avons perdue. Elle a réussit grâce à son expérience en dialyse et de greffée à mettre en place le groupe EntraideRein, avec pour but l’apprentissage par « les pairs ». Elle a initié les tables rondes avec les patients et le personnel soignant. Elle a aussi organisé des visites et des conseils aux patients dialysés et greffés, des repas avec les Infirmières et les médecins et une conférence annuelle sur le thème de la greffe.
    Cette année encore elle a porté de nouveaux projets qui vont voir le jour bientôt.

    De mon côté, elle m’a encouragé à voyager et grâce à ses conseils je suis parti plusieurs fois par année lorsque j’étais soigné en dialyse.

    Son sourire, son humanité, son engagement et son dynamisme vont nous manquer.
    Nous allons avec tous mes amis d’EntraidRein, continuer l’œuvre d’Anne à travers cette association.

    Merci à toi, Anne pour tout ce que tu nous a apporté !

    Répondre

  4. Je suis triste d apprendre le décès d Anne. Je l ai connue durant ma vie professionnelle et en privé. Femme intelligente , élégante à toit point de vue, volontaire et profondément humaine, elle forçait l admiration.

    Répondre

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *