Produits de contraste chez les patients en insuffisance rénale

Annick Tachin-Magnouloux Annick Tachin-Magnouloux le 26 janvier 2017

Les médecins néphrologues sont parfois amenés à vous prescrire un examen radiologique avec injection de produit de contraste. Ces produits de contrastes sont utiles pour la visualisation d’un organe.
Concernant l’IRM (Image à Résonance Magnétique), le produit  injecté est un produit de contraste à base de gadolinium.
Concernant le scanner, le produit injecté est un produit de contraste iodé. Ces examens ont pour objectif d’être plus précis qu’une échographie ou une radio. Ils permettent d’avoir de multiples images détaillées d’un organe, afin de mieux le visualiser ou de le différencier des organes voisins, ou de suivre l’évolution de lésions ou tumeurs.

Lors de scanner injectés avec produits de contrastes iodés certaines précautions sont à prendre :

photo d'un scanner

Tout scanner injecté doit être soumis à l’avis de votre médecin néphrologue.

Ces produits de contrastes iodés peuvent être allergisants, il est très important lors de la prise de rendez vous de signaler si vous avez déjà eu une réaction allergique.

Ces produits de contrastes iodés peuvent transitoirement altérer la fonction rénale. Afin d’assurer la sécurité du patient et éviter une toxicité rénale un traitement par perfusion intraveineuse sera prescrit le jour du scanner injecté. Le but de cette perfusion est d’améliorer la volémie et d’augmenter la diurèse pour éviter la toxicité du contraste.

Si vous êtes dialysés l’injection de produit de contraste iodé ne nécessite pas de préparation particulière. Il n’est pas nécessaire de réaliser une séance de dialyse supplémentaire. Toutefois, pour les patients dialysés avec une fonction rénale résiduelle, les néphrologues opteront de préférence pour l’IRM qui n’aura pas d’incidence sur celle-ci.

Si une préparation est nécessaire, il faudra  prévoir de rester plusieurs heures (environ 8) afin de recevoir les perfusions à l’hôpital pour tout scanner injecté avec un produit de contraste iodé.

Vous serez convoqué 1 heure avant votre scanner à la consultation de néphrologie (ce protocole est le même si vous êtes hospitalisé pour cet examen). Le scanner injecté n’est pas douloureux.

Un cathéter veineux périphérique vous sera posé, un bilan sanguin pourra être fait à la demande  du médecin.

La voie veineuse sera utilisée pour l’injection du produit de contraste dans le service de radiologie.

La perfusion débutera 1 h avant l’heure du scanner et continuera 6 h après la fin de l’examen. Le volume de perfusion est calculé en fonction de votre poids. Le temps de perfusion restera le même.

Vous pouvez durant cette perfusion vous déplacer.

Un bilan rénal de contrôle peut être fait demandé par le Néphrologue 48 heures après l’examen pour évaluer votre fonction rénale.

Remerciements à la Pr DE SEIGNEUX pour sa relecture.

Annick Tachin-Magnouloux

Publié par Annick Tachin-Magnouloux

Infirmière à la consultation de néphrologie.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *