Vous allez avoir une fistulographie …

Pascale Lefuel Pascale Lefuel le 20 juin 2017

La fistulographie est un examen radiologique, qui consiste à visualiser votre fistule artério-veineuse en vue de corriger certaines anomalies détectées à l’examen angiologique. Il est réalisé par un médecin radiologue, assisté d’un anesthésiste et de personnel paramédical : infirmier, technicien en radiologie médicale.

L’intérêt de cet examen est de confirmer et traiter les rétrécissements « sténoses » qui mènent à un dysfonctionnement de votre fistule, ou dont le traitement est nécessaire pour le maintien d’une bonne fonction de votre fistule.

Les dysfonctionnements peuvent être suspectés pendant la séance d’hémodialyse : diminution des débits, pression artérielle ou veineuse anormales, temps d’hémostase rallongé après le retrait des aiguilles.

Ou à distance par vous-même : vous percevez une diminution voire une disparition du thrill, ou votre fistule a changé d’aspect (aspect de veine inhabituellement « molle » ou à l’inverse inhabituellement « tendue », de couleur (rougeur, aspect violacé sur un segment de votre fistule ou dans les zones de ponction), de consistance de la peau (impression d’une diminution de l’épaisseur), de taille (dilatations localisées « anévrismes »), ou alors vous remarquez des anomalies dans les zones de ponction avec l’apparition de croûtes ou d’une zone noirâtre (« nécrose »). D’autres modifications liées à la fistule peuvent être une modification de la température ou de la sensibilité de votre main, une augmentation du volume de votre bras. Tous ces signes inhabituels doivent impérativement être signalés à l’équipe soignante qui vous prend en charge. Elle demandera un examen angiologique dans un premier temps, durant lequel l’indication à une fistulographie sera posée si nécessaire.

Ce que vous devez savoir avant l’examen de fistulographie:

Votre néphrologue vous aura fait au préalable un bilan sanguin : pour contrôler votre hémoglobine, vos plaquettes et la coagulation du sang (et nous l’aura communiqué si vous venez d’un centre extérieur aux HUG).

Vous devez venir le matin à jeun (sans boire, ni manger depuis minuit) dans le centre d’hémodialyse des HUG. Si vous êtes diabétique : vous faites la moitié de votre dose habituelle d’insuline lente et pas d’insuline rapide le matin de l’examen (à faire confirmer par votre néphrologue). Si vous prenez des médicaments pour fluidifier le sang (Sintrom), votre médecin vous aura donné des instructions soit pour l’arrêter (souvent 2-3 jours avant l’intervention), ou le remplacer par un autre traitement.

Vous demandez à votre néphrologue si vous prenez votre traitement du matin.

Vous prenez une douche le matin même.

Vous déposez vos affaires au vestiaire, vous gardez seulement un sous-vêtement et vous mettez une chemise d’hôpital.

Vous confiez vos prothèses dentaires, auditives et lunettes au soignant.

Vous prévoyez la journée entière pour cet examen. En règle générale, nous demandons à ce que l’examen soit fait dans la matinée, mais des modifications imprévues de l’horaire du rendez-vous peuvent survenir, selon les urgences en radiologie.

Le déroulement de l’examen :

L’examen est réalisé en radiologie interventionnelle. Les techniciens vous installent confortablement sur un matelas chauffé. On vous explique le déroulement de l’intervention.

L’anesthésiste vous pose une voie veineuse périphérique, et une ponction au niveau de votre abord d’hémodialyse est réalisée, pour y injecter l’anesthésie locale, et introduire un petit cathéter au travers duquel l’examen va être fait. Ce cathéter va permettre l’injection d’un produit de contraste iodé qui laissera voir les vaisseaux sur un écran puis sur les différents clichés. Si un geste technique est nécessaire, il sera fait à ce moment là, la plupart du temps une dilatation du vaisseau, grâce à un ballonnet qui est gonflé à l’intérieur de la zone rétrécie pour l’élargir. Cette manœuvre peut être douloureuse, mais vous pouvez le signaler et des médicaments antidouleurs vous seront donnés par les anesthésistes.

Selon l’emplacement ou la complexité de la sténose, l’intervention peut être courte ou durer plus d’une heure. A tout moment, vous pouvez signaler votre inconfort, et l’équipe présente soulagera vos douleurs.

A l’issue de l’examen, le cathéter est retiré et un pansement compressif est appliqué. Votre bras sera immobilisé et une surveillance de plusieurs heures (+/- 4 h 00) est indispensable après la fin de l’examen. Cette surveillance sera réalisée dans le service d’hémodialyse. Vous devez signaler toute chose anormale : douleur, perte de sensibilité ou gonflement du bras ou de la main.

Un repas ou une collation vous sera servi en fonction des consignes médicales.

L’accord du néphrologue pour votre départ est indispensable. Vous ne pourrez pas conduire, il faut prévoir un transport, l’idéal serait d’être accompagné.

Y a-t-il des risques liés à la fistulographie ?

Grâce aux techniques radiologiques actuelles, la fistulographie est un examen sûr avec un risque de complications très faible. Cependant, comme pour toute intervention médicale, des complications peuvent toujours survenir  locales (saignement, hématome, lésion du vaisseau) ou générales (infections : risque négligeable).

En cas de complication, il peut donc exceptionnellement arriver que vous deviez passer la nuit après l’intervention pour une surveillance supplémentaire.

Dans la très grande majorité des cas, l’examen se déroule sans problèmes et les patients rentrent à domicile le soir.

 

 

Pascale Lefuel

Publié par Pascale Lefuel

Infirmière spécialiste clinique de néphrologie.

2 commentaires

  1. Première fistulo réalisée ce matin sur une fistule de 13 ans d’âge, avec légère dilatation… Impeccable, même pas mal !

    Répondre

  2. Bonjour,

    j’en suis a ma quatrième fistulographie en une année.
    Après dilatation de la veine elle revient a sa taille normale.
    L’équipe médicale me dit que j’ai une mauvaise veine mais je ne comprends toujours pas ces sténoses répétées en si peu de temps.
    Pouvez-vous m’apporter un commentaire plus explicatif?
    Merci

    Répondre

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *