Myélome Multiple et traitement High Cut-Off (HCO)

Avatar Bernadette Gombert le 24 juillet 2015

Le myélome multiple (MM) est une maladie hématologique maligne, dont le diagnostic est établi par la biopsie de moelle osseuse.  Elle est retrouvée chez environ 1/3 des patients à qui on fait une ponction biopsique rénale (PBR)   lors d’une insuffisance rénale inexpliquée. 

Le myélome multiple produit d’importantes quantités de paraprotéïnes appelées  Chaînes Légères (CL) de façon anormale. On observe une atteinte rénale, lorsque ces CL produites en excès, dépassent la capacité du rein à les filtrer. Il se produit alors une accumulation qui va obstruer les reins et créer une inflammation.

Néphron MM

images néphron obstrué

Dans notre centre de dialyse des Hôpitaux Universitaires de Genève, nous prenons en charge des patients atteints de myélome multiple. Ces patients, se posent beaucoup de questions, auxquelles les néphrologues répondent volontiers. Jusqu’à ce jour, les tentatives de techniques d’épuration sanguine telles que la dialyse à haut flux combinée avec des échanges plasmatiques (plasmaphérèses) en vue d’éliminer les molécules toxiques du myélome, n’ont rencontré que peu de succès. Depuis environ 2 ans, un traitement à l’aide du Filtre High Cut Off (HCO)  apporte aux patients une énorme amélioration dans le recouvrement de la fonction rénale.

Le traitement HCO, un espoir supplémentaire pour les patients atteints de myelome multiple (Photo Gambro.com)

Le traitement HCO, un espoir supplémentaire pour les patients atteints de Myelome Multiple (Photo Gambro.com)

 

Le filtre Theralite Gambro permet la traitement "High Cut Off" (HCO)

Le filtre Theralite Gambro permet le traitement « High Cut Off » (HCO) Photo Gambro.com

En effet, ce filtre particulier appelé Théralite™ permet de réduire de la circulation sanguine  le taux de molécules toxiques appelées Chaînes Légères (CL) qui sont responsables de l’insuffisance rénale, complication fréquente du MM.

En parallèle des séances de dialyse avec le filtre HCO, le patient reçoit une chimiothérapie pour combattre le MM

Avant de commencer ce traitement HCO, il faut être certain que l’origine de l’insuffisance rénale est due au  myélome, grâce à une biopsie rénale. Des bilans sanguins peuvent orienter le diagnostic  de MM avec une insuffisance rénale aiguë, mais cela doit être confirmé par une biopsie de moelle.

Critères d’exclusion de ce traitement :

  • Les personnes âgées de moins de 15 ans
  • Les patients atteints d’une insuffisance rénale chronique, soit IR irréversible ayant été traitée par dialyse plus de 3 mois
  • D’autres maladies à Chaînes légères (Syndrome de Fanconi)
  • Les patients ne suivant pas un traitement par chimiothérapie ou une stéroïdothérapie à fortes doses
  • L’absence d’attestation de succès, valeurs de laboratoires inchangées ou croissantes, peut justifier la non prolongation du traitement HCO

Comment fonctionne ce filtre :

Ce filtre appelé Theralite™, à la différence des filtres de dialyse conventionnels a une membrane ayant de très larges pores qui permettent aux protéines des chaines légères d’être épurées.

Comment se déroule le traitement HCO ?

Le patient est équipé d’un cathéter d’hémodialyse, et le branchement au générateur est identique à une hémodialyse conventionnelle par contre le traitement est beaucoup plus long, d’une durée de 6 à 8 heures. Pendant le traitement, il n’est normalement pas prévu de faire de l’ultrafiltration (UF ou tirage)

Comment évaluer la réussite du traitement ?

  • La valeur moyenne de l’eGFR augmente au-delà de 35 ml/mn
  • Valeurs de laboratoire des CL à la baisse

Prise en charge des coûts :

Le prix du filtre Theralite™ est d’environ 1000 CHF l’unité et est pris en charge par l’assureur maladie. Les conditions de remboursement des coûts est un diagnostic confirmé de néphropathie à cylindres myélomateux en cas de myélome multiple et un dosage des Chaînes Légères (CL) avant et après le traitement.

Merci au Dr Anne Dufey-Teso d’avoir relu, corrigé et complété cet article.

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1769725511000526

Biopsie rénale

image du rein: http://www.unckidneycenter.org/kidneyhealthlibrary/glomerulardisease.html#Top

image du néphron avec atteinte myélomateuse:  http://www.jci.org/articles/view/63248/figure/2

Avatar

Publié par Bernadette Gombert

3 commentaires

  1. Avatar
    Gilbert Vuilleumier 24 juillet 2015 à 14 h 54 min

    Est-ce la biopsie qui est à l’origine du myelome multiple? Votre texte pourrait le laisser entendre…
    Merci pour votre retour

    Répondre

    1. Avatar

      Bonjour Mr Vuilleumier, Je suis désolée si mon texte n’est pas clair. Je m’explique:
      Il peut arriver que les néphrologues se trouvent face à un patient en insuffisance rénale inexpliquée (d’origine X dit-on parfois) Dans ce cas, si la taille des reins est préservée et qu’il n’y a pas d’autres contre-indications à la biopsie rénale, le néphrologue peut pratiquer la ponction biopsique de rein (PBR). C’est dans ces cas là, que l’on retrouve chez un tiers d’entre eux un myélome multiple.En aucun cas la PBR, n’induit une maladie.
      Merci de votre commentaire.
      Bernadette

      Répondre

  2. Avatar

    I kept thinking Ce81#&n2a7;s notch in the neck of his shirt was because he works out so much, his neck barely fit into his shirt. Then I realized it was the same trick that Hogan used to employ. That makes me a little sad. Kane isn’t strong enough to rip a shirt off of someone without a little help? Dammit, Kane, its like you spent all that time off growing hair instead of actually working out.

    Répondre

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *