Sexualité & Insuffisance Rénale

Pascale Lefuel Pascale Lefuel le 15 octobre 2019

portrait de l'auteur     Merci à Nathalie RECORDON psychologue psychothérapeute spécialisée en sexologie,  à l’Unité de sexologie et de médecine de répondre à nos questions.

« La sexualité fait partie intégrante de l’être humain et répond à des besoins d’intimité, d’amour et d’affection. Elle associe le corps, l’esprit et les émotions. Elle est aussi créatrice de lien social. Une sexualité épanouie est bonne pour la santé » (santé psy)

Bonjour, après 18 ans d’une traversée de désert sentimental, je viens de rencontrer l’âme sœur. A 59 ans, je dialyse de nuit depuis une dizaine d’années, bien sûr je rencontre les mêmes problèmes d’érection que la plupart des dialysés hommes. Mon amie est naturopathe et me propose de prendre des gélules à base de plantes (tribule, maca et muira puama). Les résultats ont-ils été probants?

Les problèmes d’érection sont très fréquents chez les hommes souffrant d’insuffisance rénale. Les plantes dont vous parlez (tribulus, maca et muira puama) n’ont pas fait l’objet d’assez d’études validées scientifiquement pour qu’on soit sûr de leur efficacité et du fait qu’elles sont sans danger pour la santé. Par ailleurs, on ne connait pas complètement leur mécanisme d’action, donc on ignore les effets négatifs potentiels en cas d’insuffisance rénale et les interactions possibles avec les traitements que vous prenez déjà. Il convient donc d’en parler à votre médecin et d’être prudent.
Il existe, cependant, des médicaments pro-érectiles efficaces ayant fait l’objet d’étude validées scientifiquement que vous pourriez prendre pour retrouver une érection satisfaisante.

Bonjour, avec mon ami, depuis que son greffon ne fonctionne plus et qu’il est reparti en dialyse, nous n’avons plus de relations sexuelles. J’aimerais savoir quelles en sont les causes. J’essaie d’en parler avec lui, mais il évite le sujet. En espérant une réponse de votre part merci.

Lors d’insuffisance rénale et de dialyse, les troubles érectiles et le manque de libido sont très fréquents.
Les causes peuvent être organiques (fatigue, douleurs, bouleversements hormonaux dus à l’insuffisance rénale et/ou aux maladies associées…), médicamenteuses (certains médicaments peuvent avoir un effet sur la sexualité, dans ce cas, il convient d’en parler avec votre médecin pour voir s’il peut adapter le traitement), psychiatriques ou psychologiques (dépression, stress par rapport à la maladie, au couple, au travail….)
Pour beaucoup de personnes souffrant de problèmes sexuels, il est très difficile d’en parler car elles ont honte, l’impression de ne pas être à la hauteur, elles ont peur de perdre leur partenaire…
Selon la cause du problème sexuel, il existe des médicaments efficaces pour y remédier, il est donc important d’en parler à votre médecin ou à un sexologue qui pourra vous aider.

Je suis une femme et je n’ai pas envie d’avoir de rapport sexuel car, quand j’en ai, j’ai des douleurs, que puis-je faire ?

Les douleurs pendant les rapports sexuels peuvent avoir plusieurs causes. Les plus fréquentes sont gynécologiques, hormonales ou musculaires.
Souvent, les douleurs viennent d’un manque de lubrification vaginale. En premier lieu, il convient donc d’utiliser un lubrifiant, qui peut suffire à stopper les douleurs.
Si tel n’est pas le cas, une investigation auprès de votre gynécologue est nécessaire.
Les changements hormonaux, comme lors de la ménopause, peuvent provoquer une sécheresse vaginale et une baisse de la libido. Votre gynécologue pourra vous proposer un traitement hormonal de substitution soit oral, soit local qui permettra à votre vagin de regagner une certaine élasticité et une meilleure lubrification.
Une consultation pluridisciplinaire (gynécologue-sexologue, psychologue- sexologue et physiothérapeute) existe aux HUG pour la prise en charge des douleurs gynécologiques si, après avoir consulté votre gynécologue, les douleurs persistent.

« Docteur, j’ai un petit problème d’érection ! » RMS 2016

Pascale Lefuel

Publié par Pascale Lefuel

Infirmière spécialiste clinique de néphrologie.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *